Voyager seule au Costa Rica

Si vous souhaitez voyager seul/e au Costa Rica, cet article pourra vous aider à connaître mon expérience personnelle dans le pays, et à en apprendre plus avant votre départ. Il y a un an, j’ai eu l’occasion de voyager seule au Costa Rica dans le cadre de mes études, au départ, je n’avais pas spécialement choisi ce pays en particulier, je cherchais surtout une expérience en Amérique Latine. Au final, j’ai eu une opportunité à San José, une opportunité que je définirai comme assez atypique et incroyable pour son cadre. J’ai déjà eu l’occasion de voyager seule dans d’autres pays, pour des durées de plusieurs mois, cependant il s’agissait la de ma première expérience en Amérique latine, et donc en Amérique centrale. J’ai rencontré dans mes précédents voyages beaucoup de personnes qui avaient voyagées un peu partout en Amérique latine, en Argentine, au Chili, en Colombie, au Mexique, en Equateur, etc. J’ai retenu de leurs expériences, que chacun de ces pays étaient profondément différents, bien qu’ils partagent certaines frontières. Mais par contre, je ne connaissais pas personnellement quelqu’un qui avait eu une expérience au Costa Rica.  

Mes premières recherches

Capture d’écran 2019-08-04 à 12.33.33.png

J’ai commencé mes recherches sur le pays par le biais d’internet, en regardant dans un premier temps les photos montrant des paysages de rêve qui ne sont pas du tout mensongers après les avoir vu de mes propres yeux. Cela m’a donné incroyablement envie d’en savoir plus sur ce pays ! J’ai alors regardé des vidéos sur YouTube, et sur les expériences que je pouvais essayer. Après avoir rêvé un peu, j’avais désormais besoin d’informations plus concrètes pour envisager un voyage en tant que femme seule au Costa Rica.

Pour cela j’ai cherché des informations sur la sécurité dans le pays, notamment en consultant des sites comme France Diplomatie pour le Costa Rica, et en rejoignant un groupe Facebook pour avoir plus d’information, qui s’appelle “Les français au Costa Rica”. Ce groupe m’a été très utile, car j’ai pu avoir beaucoup d’informations sur les quartiers recommandés et non recommandés, sachant que je devais m’installer dans la capitale de San José. Je n’avais pas la possibilité de rester dans une autre ville, donc j’ai principalement effectuée mes recherches pour San José. Comme toutes les capitales d’Amérique latine, San José, n’est pas forcément la ville la plus sûre, elle concentre une grande partie de la population, et il faut rester vigilant. Le risque 0 n’existe pas, mais il est possible de prendre certaines précautions pour diminuer celui-ci. Par exemple, en vous renseignant bien sur les quartiers où vous allez, en vous adaptant au pays et en suivant plusieurs règles de sécurité. Si vous avez sur place des contacts du pays, cela peut vous être d’une grande aide, car les locaux connaissent mieux le pays que personne d’autre. Si vous n’avez jamais voyagé dans des pays comme le Costa Rica, il faudra vous dire que votre mode de vie ne sera pas le même qu’en France, et vous préparer à ces différences. 

Ensuite, il a fallu que je recherche des informations sur la vie pratique, comme par exemple le coût de la vie. Le coût de la vie au Costa Rica, est assez élevé comparé aux autres pays d’Amérique centrale, mais reste moins élevé que le coût de la vie en France, surtout si vous consommez local. Concernant la recherche d’un logement, j’ai pris la décision de la faire sur place, en ayant repéré au préalable quelques logements que je pourrais visiter. Si vous venez, en vacances au Costa Rica et que vous pouvez changer régulièrement de lieu, ce ne sera probablement pas une grande difficulté car vous aurez des sites web comme Booking, Hostelworld et Airbnb pour vous organiser. Cependant, si comme moi, vous restez pendant plusieurs mois dans une ville, vous trouverez des informations pour vous aider à trouver un logement au Costa Rica sur l’article suivant. Concernant la santé, j’ai souscris une assurance pour la durée où je suis restée, vous pouvez par exemple vous diriger vers Chapka assurances. Pour le billet d’avion, à la période où je l’ai acheté je n’ai pas eu un super prix, car je n’ai pas pu le commander très longtemps avant, et les dates étaient proches des vacances scolaires. Si vous souhaitez trouver un prix accessible, je vous recommande d’effectuer vos recherches sur un site du type Skyscanner, au moins 3 mois auparavant. Pour les vols directs, vous pouvez vous diriger vers la compagnie aérienne Air France.

 Pour le visa, si vous êtes français vous n’avez pas besoin de visa spécifique si vous restez moins de 90 jours dans le pays, dans un but touristique. Dans le cadre, d’un travail ou un stage vous pourrez demander un visa de travail qui prends du temps à obtenir, et dans le cadre de vos études, un visa étudiant. Si vous voyagez dans les pays aux alentours, il faut savoir qu’il existe un accord entre le Guatemala, le Nicaragua, le Salvador et le Honduras, et il n’est pas possible de s’y rendre plus de 90 jours (les 4 pays réunis). Il est bon de savoir, que vous devrez partager votre temps, si vous souhaitez passer un moment dans chacun de ces pays.

Avant le départ 

Je suis allée dans un centre de vaccinations internationales pour avoir des informations concernant les vaccins qui étaient nécessaires avant mon départ. J’avais mes vaccins à jour, et j’ai simplement fait le vaccin pour l’hépatite A et la typhoïde. Je n’ai pas fait le vaccin contre la rage, car à ce moment-là il n’y en avait plus, et j’ai considéré que les conditions de mon voyage n’allaient pas être extrêmes. Cependant la décision n’appartient qu’à vous, si vous souhaitez faire ce vaccin, je vous conseille de vous y prendre à l’avance.

Il a fallu que je commence à réfléchir à ce que je devais mettre dans ma valise pour partir au Costa Rica, sachant que je suis partie pendant la saison des pluies. Pour plus de conseils, vous pouvez découvrir l’article faire sa valise pour le Costa Rica, qui est un article très détaillé des choses à ne pas oublier avant de partir. Cette liste, peut vous servir de repérage lorsque vous ferez votre valise. J’ai fait le tour des décathlons et des Go sport pour m’acheter des chaussures de marche montantes, une superbe veste pour protéger de la pluie, et tout autres accessoires utiles. J’ai aussi fait une petite veille des villes que j’avais envie de visiter dans le pays, et des activités que je pouvais faire une fois sur place, mais vous trouverez surement cela plus facile sur place, car il n’est pas toujours évident à distance de comprendre le fonctionnement des transports, etc. Par exemple, il existe de nombreuses compagnies privées différentes de bus et les terminaux se trouvent à plusieurs endroits différents.

Ensuite, il y a la partie psychologique d’avant le départ dans un pays qui nous est inconnu. La peur et l’excitation qui nous habite avant le départ est sentiment très personnel, tout dépend de notre personnalité et de nos expériences. Si vous vous sentez très stressé quelques jours avant votre départ, c’est normal, vous pouvez vous écrire une lettre pour vous rappeler pourquoi vous faites ce voyage, à relire dans les moments de doutes. Certains trouveront leur force, dans leur envie de voyage, d’autres avec leurs proches, etc.

Le départ 

Capture d’écran 2019-08-04 à 12.34.16.png

Je suis arrivée à l’aéroport, en réalisant que je partais vraiment pour le Costa Rica, seule avec mes 2 valises. Mon vol a duré 12h, sans doute le vol le plus long que j’avais fait jusque-là, le service était parfait, je ne pouvais pas mieux vivre mon vol. Quand je suis arrivée au Costa Rica à l’aéroport, j’ai ressenti un air différent, assez humide et chaud comparée aux températures qu’on avait en France à ce moment-là. J’ai rencontré une autre fille qui voyageait seule comme je le faisais, ce qui m’a conforté d’avantage dans mon choix. Viens, alors le moment de passer la douane, petit conseil : il faut que vous ayez un billet prouvant votre sortie du territoire dans les 90 jours si vous restez pour des vacances, ce billet peut être un billet d’avion retour vers votre pays d’origine, ou bien un billet d’avion vers un autre pays comme le panama. Il est aussi possible, de présenter un billet de bus vers un autre pays. Vous devrez indiquer à la personne des douanes, votre lieu d’hébergement et la raison de votre voyage, donc si vous avez un visa touristique, des vacances, etc.   

Une fois les contrôles passés, vous devrez vous rendre à votre destination. N’hésitez pas à vous renseigner avant sur les chemins possibles à emprunter. Vous aurez à votre disposition des taxis orange qui sont les taxis de l’aéroport mais qui sont des taxis bien plus chers, si vous allez à San José vous pouvez aussi prendre un bus qui arrive dans le centre-ville de San José, cependant il faudra faire assez attention à vos valises, et le quartier où vous arrivez n’est pas le meilleur. Vous avez les taxis rouges, qui sont les taxis du Costa Rica, et qui sont moins chers que ceux de l’aéroport, cependant vérifiez s’ils ont bien un compteur, et s’il s’agit bien d’un taxi officiel.

 J’ai alors pris un taxi, et je suis arrivée à mon hôtel dans le quartier de San Pedro que j’avais réservé en attendant de trouver autre chose. Ensuite, j’ai passé les jours qui ont suivi à rechercher un logement, chose qui n’a pas été simple, j’ai choisi l’option de la colocation, où j’ai pu rencontrer des étrangers et des Ticos, les habitants du Costa Rica.

 Mon voyage

Capture d’écran 2019-08-04 à 12.33.10.png

Mes premières impressions se résument à choc culturel, et c’est très bien car c’est exactement ce que j’étais venue chercher dans ce voyage. Découvrez quelques différences Costa Rica VS France, juste ici. J’ai beaucoup aimé découvrir ce qu’on trouvait dans les supermarchés, le fonctionnement de la vie sur place, etc, avant de pouvoir voyager vers d’autres destinations comme le Guanacaste, la ville d’Arenal, et d’autres. J’ai eu la chance de visiter San José, avec quelqu’un qui connaissait bien la ville, et j’ai appris avec les personnes que j’ai rencontré où aller et où ne pas aller.

Je me déplaçais en bus la journée, mais le soir je préférais prendre Uber, pour plus de sécurité, j’évitais de sortir à la tombée de la nuit ou sinon seulement véhiculée. J’ai pris l’habitude, de ne pas avoir des choses de valeur sur moi. Je me levais plus tôt et me couchait plus tôt qu’en France, car là-bas, j’avais l’impression de vivre au rythme du soleil. Ce voyage m’a permis de connaître un pays que je ne connaissais pas du tout, un pays où j’ai retrouvé une véritable connexion avec la nature. Ce voyage restera un voyage inoubliable et incroyable à mes yeux, sans doute ma plus forte expérience jusque-là avec le Guatemala. Il y a eu des moments plus difficiles, et des moments magiques, mais c’est aussi cela un voyage, c’est un tout, fait de moments positifs mais aussi parfois négatifs.

Les points positifs de mon voyage

Capture d’écran 2019-08-04 à 12.36.30.png

J’ai aimé découvrir ce pays, et sa nature si sauvage. C’est incroyable de se retrouver si connecté à la nature, de parcourir le pays en 4×4, en scooter, en bus, en bateau, et de rencontrer ses habitants prêts à nous faire découvrir la pura vida ! Il y a tant de territoires protégés au Costa Rica grâce à des parcs nationaux, des réserves biologiques, etc. De plus, les personnes que j’ai rencontrées étaient passionnées par les espèces qui y vivaient et le travail de la nature. Il est possible que vous vous sentiez très petit au milieu de cette nature si sauvage. C’est une terre où la nature reprend ses droits, notamment pendant la saison des pluies, où les orages, peuvent être assez forts, ce qui est assez impressionnant. J’ai découvert aussi des plats délicieux, que je ne soupçonnais pas car je ne connaissais pas la cuisine costaricaine. En plus, j’ai eu la chance de savourer la cuisine d’une maman costaricaine, qui m’a fait goûter à presque toutes les spécialités du pays. Les costaricains, on apprend à les connaître, aussi en connaissant leur histoire, que je vous invite à découvrir d’avantage. L’océan est incroyable, on ne s’en lasse pas de le regarder et d’observer ses vagues. J’ai pu tester le surf pour la première fois de ma vie, ce dont je suis fière, même si ça n’a pas été facile. J’ai aussi nagé à proximité des dauphins, lors d’un petit voyage en bateau, après avoir vu des tortues de mer et des baleines. J’ai aussi assisté au spectacle exceptionnel de la ponte des œufs d’une tortue avec un guide, une nuit sur le bord de l’océan pacifique. Il y a encore pleins d’autres souvenirs dans mon esprit et pleins d’expériences que j’ai pu faire, qui ont fait parties de ce voyage au Costa Rica.

Les points négatifs de mon voyage

Il y avait des endroits qui ne ressemblaient en rien à des villes où les populations du pays et les touristes étaient mélangées. Or, le tourisme pour le tourisme n’est pas quelque chose qui m’intéresse, j’aime partir à la rencontre des gens et de leur histoire. J’ai préféré les villes et les régions où ce tourisme n’est pas aussi marqué. Puis, n’ayant pas l’habitude de voyager dans des pays comme en Amérique latine, il a fallu que je m’habitue à respecter certaines règles de sécurité qui ne rendent pas toujours la vie facile, c’est un autre mode de vie, même si ça ne ressemblait pas à mon expérience au Guatemala par exemple.

Le retour 

Pour information ce voyage je l’ai fait pendant 2 mois seule puis par la suite mon amoureux m’a rejoint afin de profiter aussi de l’expérience. J’ai voyagé dans le pays seule avant son arrivée dans plusieurs destinations, en favorisant notamment les auberges de jeunesse où j’ai pu rencontrer des gens. Quand nous sommes rentrés, on peut dire qu’on a vécu un choc culturel mais à l’envers ce qui a été plutôt drôle, car nous nous étions habitués au Costa Rica. Au final, nous nous sommes adaptés plutôt rapidement !

J’espère que cet article vous a plu, avec le partage de mon expérience au Costa Rica. Et vous ? Avez-vous déjà voyagé/e seul/e au Costa Rica ? Quelles sont vos impressions suite à ce voyage ? N’hésitez pas si vous avez déjà eu cette expérience, à nous partager vos conseils. 

*Les informations partagées dans cet article sont des données indicatives, elles ne se substituent pas aux informations des sites officiels, et/ou à des informations susceptibles de subir des changements.

Crédits photos – Pixabay

4 commentaires

  1. Salut, je suis en échange au Mexique personnellement et avec les coloc on est en train de choisir quel pays d’Amérique Latine on pourrait faire, tu recommanderais le Costa Rica du coup ou plutôt d’autres? Sachant qu’on a qu’un mois et on veut voir le plus de choses possibles. Merci beaucoup 🙂

    1. Salut ! Oui le Costa Rica est une superbe destination à découvrir en particulier si c’est l’aspect nature qui vous intéresse, car vous pourrez découvrir de grandes réserves et parcs naturels, tout en profitant des belles plages du pays. Cependant les prix sont plus hauts que dans les pays autour, c’est un facteur à prendre en compte et si vous avez le permis c’est encore mieux pour vous déplacer. 😉

Laisser un commentaire